Autour de l’abbaye

Accueil > TOUT SAVOIR SUR COULOMBS > LES VESTIGES DE L’ABBAYE

LES VESTIGES DE L’ABBAYE

mardi 27 janvier 2015, par rogertempete

LES VESTIGES DE L’ABBAYE

De nombreux vestiges de l’abbaye sont disséminés à Coulombs et dans les environs à la suite de la démolition des bâtiments et de la vente des matériaux.

A Coulombs, est encore en place le porche roman du onzième siècle tenant à la base du clocher de l’église primitive. Dans des propriétés sur le site de l’abbaye, on distingue quelques fragments de constructions et de colonnes ainsi que quatre ogives du cloître intégrées dans un bâtiment. Le reste du cloître a été transporté à l’hospice d’Aligre à Lèves. De nombreuses pierres plus ou moins travaillées sont visibles dans les constructions de Coulombs.

JPEG - 659.7 ko
OGIVES DU CLOÎTRE DE COULOMBS RECONSTRUITES A LEVES

Dans l’église de Coulombs sont conservés les reliquaires de Sainte Helvise et de Sainte Gemme, deux statues en bois représentant Saint Benoist et Sainte Scolastique, un autel dans une chapelle et le groupe sculpté de la nativité attribué à Michel Anguier. Dans le chœur, se trouve la tombe de l’abbé d’Espagnac qui a dirigé l’abbaye de 1761 à 1781. Lorsque l’abbaye a été détruite, en 1816, le cercueil de plomb renfermant sa dépouille a été transféré de l’église abbatiale dans l’église Saint-Chéron. Le même jour ont été transférées les dépouilles de la famille de BREZE inhumées dans la chapelle des fonts baptismaux. Est également visible, dressée contre un mur, la tombe de Philippe de Senantes retrouvée sur le site de l’abbaye au dix-neuvième siècle.

JPEG - 1.5 Mo
GROUPE DE LA NATIVITÉ DE MICHEL ANGUIER

Dans le cimetière de Coulombs (partie de l’ancien cimetière), une colonne surmontée d’un chapiteau provenant de l’abbaye sert de calvaire .

La cathédrale de Chartres conserve le reliquaire de la circoncision ou du Saint prépuce.

JPEG - 399.6 ko
RELIQUAIRE DE LA CIRCONCISION DÉPOSÉ AU TRÉSOR DE LA CATHÉDRALE DE CHARTRES

Le musée de Dreux détient des gravures et un bail signé d’un abbé et le musée de Chartres des crosses d’abbé provenant de Coulombs.

Le musée du Louvre à Paris possède deux colonnes sculptées de l’abbaye qui proviendraient de la première église romane.

JPEG - 1.5 Mo
COLONNES DE L’ABBAYE DE COULOMBS AU LOUVRE - PHOTO DANIELLE DEPAUX

L’église de Nogent-le-Roi détient deux autels ainsi qu’une cloche, l’église de Ouerre les stalles, l’église de Bréchamps un fragment de vitrail qu’on attribue à l’église de l’abbaye.

JPEG - 1.8 Mo
VITRAIL DE L’ÉGLISE DE BRÉCHAMPS ATTRIBUÉ À L’ABBAYE

La chapelle royale de Dreux aurait été construite avec une partie des matériaux de démolition de l’abbaye. Le mur le long du roulebois à Nogent-le-Roi, coté place du marché aux chevaux, serait construit avec des grès provenant de l’église de l’abbaye.

Le registre de l’Hospice de Coulombs ainsi que des documents sur la construction de la maison de charité ou de l’hospice (39 grande rue) sont détenus à la mairie de Coulombs.

Des actes sur l’abbaye sont déposés dans différentes archives départementales.

Roger TEMPÊTE