Autour de l’abbaye

Accueil > TOUT SAVOIR SUR COULOMBS > ORIGINE DU NOM DE COULOMBS

ORIGINE DU NOM DE COULOMBS

lundi 26 janvier 2015, par rogertempete

ORIGINE DU NOM DE COULOMBS

Dans la brochure que Michel CHAPET a écrit sur l’église Saint-Chéron de Coulombs, il a indiqué les différentes hypothèses émises pour expliquer l’origine du nom de Coulombs. Je reproduis intégralement son texte :

’’ L’origine du nom de Coulombs (Columba et Colombae en latin) donne lieu à plusieurs hypothèses.

Première hypothèse :

La première émise par Lefèvre dans l’annuaire d’Eure-et-Loir de 1864, serait le souvenir de sainte Colombe vierge chrétienne martyrisée au IIIème siècle. Nous trouvons en 1028 la donation à l’abbaye de Coulombs, par Oldoric évêque d’Orléans et seigneur de Nogent-le-Roi, d’une église fondée à Orléans sous le vocable de sainte Colombe.

Deuxième hypothèse :

La deuxième serait la présence de nombreuses colombes ou pigeons dans la région. M. Detournay dans Nogent-le-Roi et son canton rappelle que Adrien de Valois, historiographe et géographe du Roi, était de cet avis en 1675.
Nous avons trouvé dans un acte notarié du début du siècle la présence d’un champtier du Colombier où est actuellement la rue du chemin aux Bœufs.

Troisième hypothèse :

La troisième est celle de l’abbé Guy Villette, toponymiste chartrain réputé, maintenant disparu, qui élimine les deux hypothèses précédentes. Il nous l’avait écrit en 1990, « Coulombs vient de Colonne locatif latin Columnis » qui désigne une maison à colombage présentant des poutres verticales (des colonnes).
De quelles colonnes s’agit-il ?
Pas celles de l’abbaye car le terme est plus ancien.
Des colonnes romaines ! Peut-être.

Il existe d’autres Coulombs en France et les avis divergent.

Sur le territoire de Coulombs-en-Valois (Seine-et-Marne) au lieu-dit « Les Essards » la présence dans le sol de deux alignements de colonnes laissent penser à un temple romain.

A Coullon en Sologne (Loiret) dont l’orthographe est différente, c’est une borne (colonne) située à la limite du diocèse de Bourges et du diocèse d’Orléans.

Pour Coulombs (Calvados), le professeur de l’Université de Caen consulté, confirme l’hypothèse de Lefèvre.

Quant à Coullon (Deux-Sèvres), le nom viendrait de colonie sans doute religieuse (Monastère).

Il existe aussi Saint-Coulomb (Ille-et-Vilaine), mais là l’origine est différente, c’est le saint breton Saint Colomban.

JPEG - 791.8 ko

Comment s’appellent les habitants de Coulombs ?

La question nous est souvent posée. Nous n’avons jamais trouvé dans les livres historiques sur Coulombs un nom qualifiant ses habitants. Un ’’gentilé’’ c’est une mode très sotte disait l’abbé Villette de vouloir inventer un nom. Méfiez-vous de Coulombiens disait-il. ’’

La brochure de Michel CHAPET est toujours en vente au Syndicat d’Initiative de Nogent-le-Roi où vous pouvez vous la procurer.

Sur le nom des habitants de Coulombs, j’avais interrogé le secrétaire de l’Académie Française en 1991. La réponse que j’ai reçue était voisine de la position de l’abbé Villette : ’’ Vous cherchez une dénomination pour désigner les habitants de votre commune. Peut-être un nom leur a-t-il déjà été attribué. Il conviendrait de chercher dans les actes notariés et les archives de votre département.

Toutefois, s’il n’existe pas de dénomination officielle et si vous voulez tenir compte de l’étymologie, il faut savoir que Coulombs vient du latin COLUMBUS.

Cependant, l’usage en la matière n’est guère constant et le recours à l’étymologie conduit parfois à des créations surprenantes. Le mieux, en l’occurrence est de vous en tenir à la solution la plus simple ’’.

Si les habitants de Coulombs n’ont pas de nom depuis des siècles, est-il nécessaire de leur créer un ?

Roger TEMPÊTE