Autour de l’abbaye

Accueil > AUTOUR DE COULOMBS > HENRI HUET, POÈTE

HENRI HUET, POÈTE

samedi 8 février 2020, par rogertempete

HENRI HUET, POÈTE

J’ai évoqué dans l’article sur l’hôtel de l’Étoile un menu daté de 1899. Il ne s’agit pas d’un repas à la carte mais d’un repas élaboré pour une circonstance particulière avec un menu spécialement imprimé pour l’occasion et comportant le nom des convives.

Il donne une idée d’un repas de fête à cette époque et l’on ne devait pas sortir de table avec la faim au ventre après avoir dégusté huit plats de l’entrée au dessert.

JPEG - 727.5 ko
Menu d’un déjeuner en 1899.

L’autre intérêt du menu est qu’il est daté du 11 septembre 1899 et qu’il comporte deux initiales H H. Le nom inscrit sur ce menu marquait sans aucun doute la place de Gaston LHOMME. J’ai pensé immédiatement à un mariage et la recherche faite sur l’état civil de Nogent-le-Roi a vite été concluante.

JPEG - 616.1 ko
Menu de l’Hôtel de l’Étoile

Le 11 septembre 1899 a été célébré à Nogent-le-Roi le mariage de Monsieur Henri HUET et de Madame Eugénie Désirée HARANG. Il s’agissait pour les deux époux d’un remariage puisqu’ils étaient tous les deux veufs d’une précédente union. Ces deux noms ne m’étaient pas inconnus. Lors d’une exposition qu’il avait organisée à Coulombs en novembre 1993, Michel CHAPET avait présenté des poètes locaux dont Henri HUET en précisant que son épouse était originaire de Coulombs. L’acte de mariage donne plusieurs précisions sur les deux mariés.

Henri HUET est né à Dreux le 25 janvier 1851 de Jean-Baptiste Désiré HUET et de Aimée Anne Elisabreth MILLON. Il a 48 ans à son remariage et réside à Paris où il exerce la profession d’employé de bureau. Il est veuf d’Anna Lucie LARTIGUE décédée à Paris le 21 juin 1899. Il ne semble pas avoir eu d’enfant de cette première union. Le père d’Henri HUET réside à Nogent-le-Roi en 1899 où il exerce la profession d’huissier. La mère d’Henri HUET est décédée à Nogent-le-Roi le 7 janvier 1897.

Eugénie Désirée HARANG est née à Coulombs le 3 octobre 1856 de Jacques Théodore HARANG et de Clémence Séraphine Désirée BICHEREL. Elle a 42 ans à son remariage, est sans profession et réside à Nogent-le-Roi. Elle est veuve de Louis Denis LHOMME, décédé à Nogent-le-Roi le 7 juin 1897 où il était charron. Le couple qui s’était marié à Coulombs le 3 juillet 1878 avait eu quatre enfants nés à Nogent-le-Roi : Camille Valentine née le 16 juin 1879, Edmond Clément né le 21 janvier 1881 et mort pour la France le 22 août 1914, Jules Gaston né 20 avril 1885 et Valentin Oscar né le 15 septembre 1888. La mère d’Eugénie HARANG habite toujours Coulombs à la date de son remariage, son père est décédé à Coulombs le 13 avril 1899.

Le couple HUET-HARANG ne semble pas avoir eu d’enfant. Madame HUET décède le 21 octobre 1928 à Chartres. Henri HUET sera donc à nouveau veuf quand il décède le 23 janvier 1940. Ce sont ses beaux-enfants qui annoncent son décès dont le chanoine Gaston LHOMME dont le nom apparaît sur le menu de 1899.

JPEG - 1.3 Mo
Annonce du décès de Henri HUET

A son décès, Henri HUET habitait Chartres. Il a été bibliothécaire à la ville. Le Journal La Dépêche d’Eure-et-Loir lui consacre un article élogieux où est retracée sa carrière de poète et sont indiquées ses plus belles œuvres.

JPEG - 789.8 ko
Nécrologie d’Henri HUET - La Depêche d’Eure-et-Loir

Jean-Paul DETOURNAY avait publié dans le bulletin municipal de la ville de Nogent-le-Roi en 1997 un article sur Henri HUET en s’attachant plus particulièrement à ses écrits concernant Nogent-le-Roi et ses environs. Il évoquait ’’La Terre Réparatrice’’, un roman sans doute inspiré par M. Eugène MESQUITE et il y reproduisait un poème sur le Roulebois.

JPEG - 652.3 ko
Le Roulebois - Poème d’Henri HUET

Henri HUET a aussi écrit un poème sur le souvenir de l’Abbaye de Coulombs. C’est ce texte que Michel CHAPET avait fait découvrir en 1993 que je reproduis ci-dessous.

JPEG - 653.7 ko
Les Carillons de l’Abbaye

Plusieurs poèmes d’Henri HUET sont regroupés dans deux ouvrages : ŒUVRES POÉTIQUES publiées en 1909 et LES SEMAILLES POÉTIQUES publiées en 1912. Parfois, une dédicace apparaît dans ses livres.

JPEG - 373.9 ko
Une dédicace d’Henri HUET

La tombe d’Henri HUET est toujours visible au cimetière Saint-Chéron de Chartres. Elle se trouve dans le carré n°16 au septième rang à partir du bas du cimetière. La pierre tombale est la sixième dans le rang en partant de la gauche. Les noms gravés se lisent difficilement. Faute de descendant, cette tombe risque de disparaître à l’échéance de la concession.

Roger TEMPÊTE